Recevez nos conseils et activités Montessori

Comment rendre la procrastination plus chouette ?

Partager

Aujourd’hui, c’est la journée de la procrastination… Alors n’attendons pas demain pour en parler !

1.       PRO-CRAS-TI-NER, qu’est-ce que ça veut dire ?

Ce mot est presque impossible à prononcer et pourtant nous le connaissons bien ! Il nous cause bien des maux depuis notre enfance…  

Car procrastiner signifie « remettre les choses à plus tard ». C’est une tendance naturelle chez l’homme (on vous rassure). Ce mauvais réflexe survient lorsque la recherche de satisfaction immédiate l’emporte sur la raison !

Ne me dites pas que vous n’avez jamais remis les tâches désagréables à plus tard, en vous retrouvant finalement submergés à la dernière minute ?  Eh oui, je sais bien de quoi je parle…il m’a fallu du temps avant de me lancer dans la rédaction de cet article !

Attention : la procrastination est un mal qui s’attrape tôt… Avec les petits chouets, la procrastination donne souvent droit ce type de conversation :

« Chéri, tu peux ranger ta chambre s’il te plait ! »

« Oui maman, promis, je le ferai plus tard ! »

2.     Qu’en dirait Maria Montessori ?

Maria Montessori a observé qu’en apprenant à l’enfant dès son plus jeune âge à s’organiser dans le temps et dans l’espace, il deviendra un adulte équilibré et autonome. Une manière de nous faire comprendre que la procrastination peut s’éviter si on prend le mal à la racine…

Alors comment faire ? Prenons l’exemple le plus fréquent : le rangement !

Il faut d’abord comprendre que les petits chouets trouvent de la satisfaction immédiate dans la moindre activité qui répond à leur besoin psychique. Ainsi, pour un tout jeune petit chouet ranger est l’activité la plus passionnante qui soit.

Bien sûr, en grandissant le rangement n’est plus un moment de découverte du monde et perd de sa magie (nest-ce pas ?)…  Mais ayant saisi très tôt l’importance de celui-ci dans son environnement, l’enfant intègre les bienfaits d’un espace rangé et ordonnancé.  Ranger est devenu pour l’enfant un moyen de s’accaparer le monde, d’en faire un espace idéal pour assouvir ses autres désirs de découverte.

3.     Quelques chouettes principes Montessori à appliquer !

Voici donc quelques conseils, qui, je l’espère, permettront à vos petits chouets de devenir des adultes chouettement organisés !

Tout commence par l’organisation de l’espace : tout le matériel nécessaire doit être accessible à l’enfant afin qu’il puisse être autonome. Vous pouvez vous reportez à l’article sur la chambre d’inspiration Montessori pour plus de détails. Chaque objet doit avoir une place définie.

Ensuite, grâce à cette facilité d’accès, l’enfant pourra choisir lui-même l’activité qu’il veut faire. Bien sûr, si vous le voyez hésitant, rien ne vous empêche de lui en suggérer une.

Laissez-lui le possibilité de faire, voire de refaire encore et encore. En effet, pour nous, les adultes, répéter la même activité peut nous paraître lassant ! Mais pas pour les chouets, qui ont besoin de temps pour assimiler les choses. Les articles "apprends-moi à faire seul" et "l'ennui c'est chouette" vous aideront sûrement ! 

Le « rangement » commence dès le début de l’activité : en effet, la pédagogie Montessori conseille de ne pas laisser l’enfant utiliser un objet s’il n’est pas d’abord disposé à sa juste place. Cela permettra au petit chouet de se créer des repères dans l’espace. Pour les projets de la Chouette Box il est conseillé de créer une aire pour poser le matériel dans l’ordre d’utilisation. Préparez lui un espace défini pour qu'il mène à bien son activité. Il ne doit pas déborder de cet espace: pour qu'il comprenne, vous pouvez le matérialiser via une nappe, un cadre... 

Ne limitez pas son activité dans le temps. Laissez lui la liberté de choisir quand il veut commencer, et surtout, quand il veut terminer. Quand il sera pleinement satisfait, il prendra lui-même la décision d’arrêter. C’est ainsi que Maria Montessori explique qu’en prenant du plaisir, l’enfant développera sa curiosité, sa personnalité et donc il apprendra plus facilement.

Enfin, quand l’enfant aura décidé d’arrêter son activité, il devra ranger le matériel utilisé. Si vous avez bien défini une place pour chaque objet, et que tout est accessible, il sera enchanté de pouvoir ranger « comme un grand » et comprendra bien vite que le rangement va de pair avec l’activité.

Ainsi, pour que votre petit chouet devienne un adulte organisé, je compte sur vous pour appliquer ces principes…dès maintenant ! ;)

Partager

 

Nos derniers articles

Magazine - Bouton Tous les articles - Montessori, c'est chouette !

 

Nos chouettes DIY pour vous éclater avec vos enfants

Nos articles les plus lus