Recevez nos conseils et activités Montessori

10 acquisitions de base essentielles !

Partager

Aujourd’hui, la Chouette passe en revue les différentes activités qui permettront à votre enfant d’acquérir les gestes essentiels de la vie quotidienne, et propices au développement de son autonomie ! Se laver les mains, mettre le couvert, s’habiller...Ces tâches semblent innées pour un adulte car, une fois maîtrisées, elles sont exécutées de manière automatique et machinale. Mais ce n’est pas le cas de votre enfant ! Quand l’enfant parvient à mener à bien ces tâches, ce dernier ressent une impression de réussite et développe une certaine estime de soi. Ces activités sont de natures diverses et variées et mettent l’accent sur le développement de la coordination oeil-main. 

 

 

1.  Se laver les mains

Quoi de plus élémentaire que de se laver les mains et de les sécher ? Même si cela paraît facile, de nombreux enfants arrivant à l’école ne savent pas le faire, ou le font mal. un enfant sachant se laver les mains sera d’autant plus conciliant et motivé à l’idée de le faire. Cela deviendra un réflexe pour lui : après être allé aux toilettes, avant manger, après avoir joué dehors, etc. L’usage du lavabo peut paraître compliqué au début pour nos enfants. N’hésitez pas à lui apprendre ces gestes dans une bassine, ou encore dans un bol.

 

2.  Se laver les dents

Il s’agit là d’un réflexe à lui inculquer dès son plus jeune âge. En effet, il est important d’expliquer à votre enfant pourquoi il est important de se brosser les dents. L’enjeu est sanitaire et hygiénique. Il est donc important de ne pas sous-estimer l’apprentissage de cette activité. N’oubliez pas de lui expliquer à quels moments se brosser les dents (notamment après les repas).

 

3.  Se coiffer

Que ce soit les garçons ou les filles, la plupart des enfants ont une certaine fascination pour le brossage des cheveux. En effet, cette activité a tendance à capter l’attention des enfants. Et tant mieux, car apprendre à se coiffer permet à l’enfant de devenir habile avec ses mains, de stimuler sa coordination mouvement-oeil ! La séance coiffure est aussi quelque part un moyen d’expression et d’estime de soi puisque l’enfant s’attache à se façonner une certaine identité.

 

4.  Se moucher

Il s’agit là d’une acquisition pas si évidente à… acquérir ! En effet, lorsque l’on veut apprendre à un enfant à souffler dans un mouchoir afin de se laver le nez, certains le feront par la bouche, d’autres ne sauront pas fermer une narine, etc. L’une des meilleures méthodes d’apprentissage est sans nul doute le...mimétisme. Montrez à votre enfant comment se moucher, en fermant la bouche et en coinçant une narine par exemple !

Le + ludique : pour que votre enfant se rende compte de son souffle, faites le souffler par la bouche puis par le nez, dans une paille se trouvant dans un verre d’eau. Il comprendra donc rapidement que son nez et sa bouche peuvent dégager de l’air !

 

5.  S’habiller

S’habiller n’est pas là non plus une mince affaire pour votre enfant. Par exemple, boutonner une chemise est une activité complexe, qu’il convient de décomposer en plusieurs étapes simples. L’une des plus grosses difficultés qu’il rencontrera sera notamment de vérifier que les pans de la chemise sont bien en face et alignés, afin qu’il ne rate pas un des trous. Pour contourner ce problème, veillez à ce que l’apprentissage du boutonnage se fasse toujours en plaçant le vêtement sur une table, et en commençant par le bas. Cette activité amusera sans nul doute votre enfant, et tant mieux car elle est excellente pour le développement musculaire et la coordination main-oeil.

Pour les + petits : privilégiez dans un premier l’usage de fermetures éclair car celles-ci sont plus simples d’utilisation ! 

 

6.  Mettre ses chaussures

Il s’agit là d’une acquisition également importante. Votre chouet ne pourra jamais partir à la conquête du monde s’il ne sait pas mettre ses chaussures ! Dans un premier temps, si votre enfant a du mal à mettre ses chaussures, apprenez-lui déjà à distinguer la chaussure droite de la chaussure gauche ! De même, tant que celui-ci n’est pas à l’aise avec l’art de chausser la chaussure, inutile de compliquer la tâche avec des lacets... Commencez avec du Velcro (chaussures à scratch pour les intimes). Il prendra ainsi plus facilement de l’assurance ! 

 

7.  Apprendre à verser et transvaser

Il s’agit là d’un point fondamental dans la pédagogie Montessori. Combien de fois par jour accomplissons-nous l’acte de verser et de transvaser des liquides ? Ce mouvement certes évident pour un adulte, est loin d’être aisé pour l’enfant. Son apprentissage demande une bonne dose de concentration et mobilise sa coordination main-oeil. Un moyen efficace pour initier son enfant à cette activité consiste à lui faire verser des haricots ou encore des petits pois d’un récipient à un autre (en plastique pour éviter la casse !).

Une fois qu’il commencera à maîtriser le geste, passez à l’étape supérieure en essayant avec d’autres substances ! Les activités impliquant un transfert de substances, comme servir à la cuillère, sont idéales pour développer la psychomotricité. Cette même coordination musculaire l’aidera par exemple à...manger. Il est donc important de ne pas négliger cet axe d’apprentissage. 

 

8.  Couper avec des ciseaux

Être familier avec l’utilisation de crayons et de ciseaux représente un défi de taille pour nos petits. Même si la plupart des enfants ne présentent aucune difficulté à couper une bande de papier en deux, contrôler la coupe et la trajectoire est une toute autre affaire. Pour commencer tranquillement et lui donner confiance, commencez cette activité en lui faisant couper du papier le long d’une ligne droite, en utilisant les ciseaux avec soin et en bougeant le papier au fur et à mesure.

Par la suite, passez à l’étape supérieure avec des lignes plus complexes, non rectilignes. Point important, avant même d’apprendre à couper, votre enfant doit apprendre à manier des ciseaux sans se blesser, lui et son entourage. Expliquez-lui que, lorsqu’on déplace des ciseaux, la main entière se doit d’entourer les lames fermées. De la même manière, apprenez-lui à tendre des ciseaux à quelqu’un, les poignées dirigées vers l’avant. 

 

9.  Ouvrir et fermer des récipients

Vous l’aurez sans doute remarqué, les enfants sont très intéressés et ont une certaine fascination quant à l’ouverture et fermeture d’objets : que ce soit par l’action de dévisser le couvercle d’un pot de confiture à celle plus complexe de tourner une clef dans une serrure. Ouvrir une bouteille, une boîte, ou encore un tube de dentrifice… Il s’agit d’actions quotidiennes indispensables, que l’enfant se doit de maîtriser

 

10.  Mettre le couvert

Ce n’est pas tout ! Certaines acquisitions de base concernent l’intérêt commun ! Faire le ménage ou encore la vaisselle en sont des bons exemples. Mais le meilleur moyen de les sensibiliser à cet “intérêt commun” est de commencer avec une activité simple : mettre le couvert. Pour le faire de manière ludique, et pour qu’il ne rechigne pas à la tâche, vous pouvez lui enseigner où placer les couverts et assiettes en dessinant leurs emplacements sur une feuille de papier.

Le + de cette activité : en plus de l’avantage pratique de cette activité, mettre le couvert permet d’améliorer le positionnement gauche-droite. L’acquisition de l’ordre chez l’enfant est d’ailleurs ce qu’appelle Maria Montessori une période sensible de développement : il appréhende son environnement et construit sa pensée.

 

Eh voilà, c’est tout ! Du moins, pour l’essentiel car il existe bien d’autres activités que l’on pourrait également inscrire dans les acquisitions de base : ranger le lit, plier les vêtements, etc. Malheureusement, nous n’aurions jamais assez de place pour toutes les recenser ! Mais n’hésitez surtout pas à nous partager vos astuces qui facilitent l’apprentissage de votre petit chouet !

Partager

 

Nos derniers articles

Magazine - Bouton Tous les articles - Chouettes Parents

 

Nos chouettes DIY pour vous éclater avec vos enfants

Nos articles les plus lus