Recevez nos conseils et activités Montessori

Comment apprendre le bonheur à nos enfants ?

Partager

Nous connaissons tous la chouette phrase de John LennonQuand je suis allé à l'école, ils m'ont demandé ce que je voulais être quand je serais grand. J'ai répondu "heureux". Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question, j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie.”

La réponse du rockeur est à l’opposé de ce que les adultes veulent communément entendre. La société impose aux nouvelles générations un impératif catégorique : “va à l’école, va à l’université, trouve un travail, marie toi et là tu seras heureux !” Telle une check list à valider, on présume que le bonheur se mesure à l’aune de son succès professionnel et de sa reconnaissance sociale.

Dans les années 1940, le psychologue Abraham Maslow avait mis au point une théorie sur la satisfaction des besoins menant à l’épanouissement personnel et encore très utilisée aujourd’hui en marketing et management : la très connue Pyramide de Maslow. Pourtant des études réalisées ces vingt dernières années, prouvent plutôt que les indicateurs de bonheur ne sont pas toujours ceux que l’on croit ! La théorie de Maslow prétend qu’il faut valider différentes étapes pour atteindre le bonheur et l’accomplissement de soi : satisfaire les besoins corporels et être en bonne santé, être en sécurité physique et émotionnelle, être reconnu par la société et particulièrement dans son travail, aimer et être aimer…

Ils sous entendent que nous sommes déjà en bonne santé et heureux, mais ce n’est peut-être pas le cas ! Prenons l’exemple de personnes ayant subi un traumatisme ou handicapés. Supposons nous alors qu’ils ne seront jamais heureux ? Pourtant c’est loin d’être la vérité. Il est même prouvé que ces personnes sont bien plus heureuses. En terme neuropsychiatrique, c’est ce que l’on nomme la résilience, ou pulsion de vie. C’est la capacité à se reconstruire plus fort, mais c’est aussi ouvrir les yeux sur le bonheur devant sa porte.

L’école est un lieu d’entraînement, de préparation à la vie, alors pourquoi ne pas enseigner à nos enfants à être heureux ?

Logan LaPlante, jeune ado américain intervenu dans une TED conférence sur l’éducation alternative, a une chouette façon de nous expliquer son point de vue sur la question ! (Voir la vidéo) Enfant, on nous éduque à tout, sauf au bonheur. Il nous partage son expérience d’éducation parallèle, en adéquation avec ses envies et son épanouissement.

Il nous explique dans son intervention que, comme tout ado de son âge, il apprend les maths, la littérature et toutes les autres matières inclues dans son programme pédagogique, mais ses passions et ses intérêts sont tout aussi importants et le rendent heureux et épanouis. Il expérimente la nature par le ski et le scoutisme, la physique à travers les expériences qu’il réalise avec son père, la littérature classique par le théâtre et tant de chouettes activités et expériences !

Chez Chouette Box, telle est notre philosophie : développer les connaissances et la curiosité de nos chouetteurs à travers des activités éducatives, créatives et ludiques ! Dans la Box du mois de mai, l’enfant découvrira le corps humain à travers un jeu de cartes (cartes de nomenclatures) et de la pâte à modeler !

Mais le bonheur, est-ce que ça s’apprend ?

“Oui ça se transmet !” vous répondra le psychologue français Didier Pleux. “Un enfant heureux apprend : à s'accepter, à valoriser ses forces et à reconnaître ses limites, à être social, empathique et tolérant avec les autres, à accepter la réalité, à tolérer la frustration, à aimer la vie telle qu'elle est.” Alors éduquons nos petits chouets dans un environnement positif, optimisme. Et surtout, montrons l’exemple en transmettant notre propre joie de vivre ; parce que le bonheur, ça se partage ;)

Partager

 

Nos derniers articles

Magazine - Bouton Tous les articles - Chouettes Parents

 

Nos chouettes DIY pour vous éclater avec vos enfants

Nos articles les plus lus