Recevez nos conseils et activités Montessori

Fête de la Chandeleur : pourquoi chouette mange-t-on des crêpes ?

Partager

Tous les ans, le 2 février exactement, on célèbre la Chandeleur et on mange des crêpes, pour le bonheur des petits et grands chouet’ ! Mais que représente-t-elle au juste et pourquoi chouette mange-t-on des crêpes ?

 

 

Célébrations et origines de la Chandeleur :

« Comme de nombreuses fêtes inscrites sur le calendrier français, la Chandeleur est aujourd’hui une fête religieuse chrétienne. Elle se déroule exactement 40 jours après Noël.

Pourtant son origine remonte aux romains qui célébraient la « festa candelarum », littéralement en latin la fête des chandelles bien avant la naissance de Jésus. Ce jour-là, les chouet’ romains allumaient une bougie, symbole de lumière et de purification censée repousser le mauvais œil, le malin ou la mort. On honorait également le dieu Lupercus, dieu de la fertilité, au cours des Lupercales.

En 472, le Pape Gélase 1er christianise cette célébration dite « païenne ». L’Eglise organise des processions aux chandelles, très codifiées, et célèbre alors l’anniversaire de la présentation du Christ au temple de Jérusalem et la purification de la Vierge Marie.

 

 

En février, on prépare l’arrivée du printemps !

“À la Chandeleur, l'hiver se meurt ou prend vigueur” (Chouette expression populaire)

Bien que l’hiver n’en soit qu’à mi-parcours et les températures toujours aussi froides, les journées rallongent !

Au Moyen-âge et dans le monde paysan on prépare le printemps ! Les chandelles symbolisaient alors, pour les paysans superstitieux, la protection des futures récoltes.

Chez les Celtes à leur époque et aujourd’hui encore dans de nombreux pays d’Europe du Nord, on célèbre la Fête de l’Ours. La légende raconte que si un ours (et pas une chouette, hein !) sort de sa tanière le 2 février, que la température est douce et qu’il voit le soleil, il retourne vite reprendre son hibernation, car il sait que le beau temps ne durera pas.

L’Amérique du Nord de nos jours en connaît une autre version : la Fête de la Marmotte. Si la marmotte émerge et ne voit pas son ombre parce que le temps est nuageux, l'hiver finira bientôt. Par contre, si elle voit son ombre parce que le temps est lumineux et clair, elle sera effrayée et se réfugiera de nouveau dans son trou. Et l'hiver continuera pendant six semaines supplémentaires. Oh non, pitié !

 

 

Mais pourquoi chouette mange-t-on des crêpes à la Chandeleur ?

Retour au Moyen-âge où les hivers étaient rudes et les récoltes fluctuantes d’une année à l’autre. Manger un plat riche, à base de farine, en février était le symbole d’une victoire sur l’hiver : la population avait encore des réserves de nourriture !

On distribuait aussi des galettes aux pèlerins venant de Rome.

Cette pratique associant la fête des Lumières à la consommation d'un dessert « gras » se retrouve aussi dans la tradition juive qui consiste à manger des beignets lors de la fête de Hanoucca (fête des Lumières du judaïsme).

A noter que s'il est d'usage de manger des crêpes le 2 février, certaines régions du sud de la France fêtent la Chandeleur en dégustant des beignets.

Les mexicains préfèrent quant à eux les tamales, des préparations à base de maïs. Miam ! Pour résumer, à travers les différentes époques et traditions, le printemps se fait languir et nous trompons le froid à grand renfort de gourmandises ! Quelle chouette idée, non ?!

Bref, tout cela nous a ouvert l’appétit, alors voici une recette facile de pâte à crêpes, pour s’en mettre plein la chouette !

Découvrez notre recette illustrée de la chouette pâte à crêpes

Partager

 

Nos derniers articles

Magazine - Bouton Tous les articles - Chouettes Parents

 

Nos chouettes DIY pour vous éclater avec vos enfants

Nos articles les plus lus